Pour etre tenu au courant
de temps en temps


@ffinités





































































































































































































































































17 avril 2017
[Quinze millions d’abstinents ou d’indécis,
rejoignons le parti (pris) des sans partis]

Bienvenue au Pari Mutuel Urnien

Des impératifs catégoriques affichés un peu partout…

Des clones en costard qui causent en notre «On»…

Des chantages martyrologiques millénaires…

Des hommes-troncs qui veulent nous audimater…

Une banalité de base impossible à oublier…

L’envie de ne plus choisir ni la carotte ni le bâton…

La tentation de voter pour le moins con, mais lequel ?

L’idée de procéder par élimination, mais jusqu’à quel point ?

Alors pourquoi pas perdre son temps
à voter pour un non-gagnant…?

Ce genre de casting c’est quand même assez déchirant, non ?

Si au moins on pouvait ajouter des nuances personnelles
sur le bulletin…

Plutôt donner son suffrage ou d’autres trucs
à des gens qui en ont besoin…

Mais attention à ne pas faire le jeu des politiques du pire…

Côté sécuritaire, on a eu les photocopies,
si on peut éviter de sa payer l’originale !

Même si y’en a plus que marre
du marché de dupes électoral…

Bref, ça prend la tête d’affiner sa tactique
en fonction du quarté de tête(s)…

Et les prédictions numérologiques,
ça ne marche pas à tous les coups…

L’abstention, ça se défend si on à d’autres desseins
pour ranimer la flamme des luttes sociales…

Par exemple, prendre rendez-vous quoi qu’il arrive dans la rue…

Avec tous les transgenres du Précariat représenté nulle part…

Sans avoir peur d’être traités
d’ultra-minoritaires irresponsables…

Surtout par les candidats qui promettent le retour
du plein-emploi stable payé au lance-pierres…

Bref, y’a plus à méditer dans ce graffiti
que dans leurs professions de foi.